L'eau est sur la place!


Tout au long du mois d'octobre, des "porteurs de parole" s'installent sur les places de l'Est parisien, pour inviter les passants à échanger leurs avis, réflexions et expériences autour de l'eau.

Soudain, un fleuve de mots investit l'espace public...et il nous semble désormais impossible, d'arrêter ce flot!

Cette initiative accompagne les mobilisations en cours dans l'est parisien, pour une gestion publique de l'eau dans la communauté d'agglomération Est Ensemble.



Rejoignez-nous!

Nous souhaitons élargir l'équipe des porteurs de parole!
Pour participer, discuter, faire des suggestions, nous signaler des lieux et des questions
mail: eauidf@hotmail.fr

Felicitations Mr Santini!

COMMUNIQUE DE PRESSE
Colombes (92)
Mardi 9 mars 2010

Pour dénoncer la surfacturation de l'eau potable en région parisienne, et afin d'encourager les candidats aux prochaines élections régionales à mettre fin à cet abus, le Collectif S.eau.S Ile-de-France a interrompu la réunion publique organisée aujourd'hui par la liste UMP-Nouveau Centre conduite par Valérie Pecresse "Changer c'est possible".

La délégation a interpellé avec humur André Santini, président du Syndicat des Eaux d'Ile-de-France(SEDIF) et tête de liste dans les Hauts-de-Seine, au sujet des "40 millions d'économies non réalisées sur les factures d'eau des franciliens".
video Voir la vidéo sur You Tube en grand écran

Epaulée par une dizaine de citoyens d'Ile-de-France, une magicienne est montée sur scène pour féliciter le candidat, qui aurait réussi à faire disparaître au moins 10% de l'argent collecté par le SEDIF via les factures d'eau des usagers. En effet, selon les audits officiels conduits par le SEDIF dans le cadre du renouvellement du contrat en cours, 40 à 45 millions d'économies sont possibles, sur un contrat annuel de 375 millions d'euros.
Selon les études réalisés par l'Association UFC-Que choisir, la surfacturation pourrait atteindre 85 millions d'euros, soit plus de 22%!

Que sont devenus les dizaines de millions perçus en trop en 2009? Et en 2008? Et en 2007?

Face au "scandale du tarif de l'eau en Ile-de-France", dénoncé par de nombreuses associations elus et citoyens et largement relayé par les médias depuis deux ans, Mr Santini a procédé d'ores et déjà une baisse du tarif de l'eau (HT) entre 1,76€ et 1,73€, soit de seulement 1,7%!

Afin d'informer les franciliens au sujet du montant réel des économies possibles, la délégation a scandé le slogan "Avec Santini, c'est possible! Une baisse entre 10 et 22 % en région parisienne! C'est pas 2, c'est 22!"
La scène a été alors symboliquement inondée de billets....Hell Bank Note!
à suivre!

Inspection citoyenne au siège du Syndicat des Eaux d'Ile-de-France

Le collectif S-Eau-S Île-de-France dénonce la surfacturation des coûts et le manque de transparence au sein du Syndicat des Eaux d’Île-de-France.

4 décembre 2009
1ère partie ici
2ème partie ICI/


Notre action au GT de France3
4 novembre 2009

video

Après l'action...
Courrier adressé le à Mr André Santini, président du SEDIF, ainsi que à l'ensemble des membres du bureau.


Messieurs,

suite à notre rencontre du 4 décembre dernier, et suivant vos indications,
le collectif S.eau.S Ile-de-France vous adresse ce courrier, pour demander d’inscrire à l’ordre du jour du prochain comité syndical (10 décembre 2009), le sujet suivant :

  • • Les économies réalisables pour la gestion du service de distribution d’eau potable du SEDIF, et le conséquent allégement des factures pour 4 millions d’usagers de la banlieue parisienne.

Nous vous rappelons que les « économies possibles » sont de l’ordre de 40 à 45 millions selon l’audit du SEDIF, et vont jusqu’à 90 millions selon les estimations de l’association de consommateurs UFC Que Choisir.

A l’heure où la crise écologique et économique frappe durement les foyers franciliens, nous souhaitons nous assurer que ces économies seront réalisées, sans entamer les droits du personnel et dans un souci de développement durable.

Afin de permettre à l’ensemble de nos représentants et aux différentes sensibilités de s’exprimer à ce sujet, nous vous demandons d’inscrire cette question à l’ordre du jour du prochain Comité syndical ; le cas échéant cette demande sera renouvelée tous les mois jusqu’à la notification du nouveau contrat de gestion, en avril 2010.


Le calendrier de la procédure de choix du nouveau contrat de distribution (actuellement en ligne sur le site du SEDIF et ci-joint) ne prévoit aucune réunion du Conseil syndical au sujet de l’appel d’offre en cours. Selon ce calendrier, le Conseil syndical ne pourra que notifier, en avril 2009, le choix opéré par un nombre restreint de représentants : la commission de DSP.
Qui fait partie de cette commission ?

Parce que seules les réunions du Comité syndical sont accessibles au public, notre demande s’inscrit également dans la ligne droite de l’article 14 de la Directive cadre européenne sur l’eau et les milieux aquatiques, qui encourage la mise à disposition de l’information et la participation des usagers à la gestion de la ressource en eau.

Nous vous informons, par ailleurs, que la gestion en régie de la distribution de l’eau potable est, en moyenne, 30% moins chère que la gestion déléguée au privée. Le rapport du 22 mai 2001 de l’Assemblée Nationale montre que lorsqu’une société privée gère l’eau potable d’une commune, les usagers paient une facture en moyenne 27 % supérieure à celle d’une régie publique et jusqu’à 44 % de plus dans une intercommunalité.
A cet égard, nous soutenons également le recours déposé au tribunal administratif le 4 février 2009, pour annuler la décision prise par vote secret le 11 décembre dernier, de ne pas retenir la gestion publique comme mode de gestion.

En l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Messieurs, l’assurance de nos salutations respectueuses.


Le Collectif SeauS Ile-de-France
S.eau.S Ile-de-France est un collectif composé d'usagers et de citoyens, soucieux de la bonne gestion de la ressource en eau. Le collectif S.eau.S Ile-de-France est indépendant de toute association et parti politique.

Véolia: le siège assiégé en toutes les langues!

TRANSLATION/TRADUCCION/TRADUZIONE
ENGLISH
ESPANOL
ITALIEN

DOSSIER DE PRESSE
Le Journal du dimanche.fr, (PRESSE)
Danielle Mitterrand: "on a besoin de radicalité".
A le tête de sa Fondation France Libertés, elle se bat maintenant pour un droit égal d'accès à l'eau potable. Sans concessions mais non sans pragmatisme.
6 février 2010.

Le Parisien (VIDEO)
Le coup de force de Mme Mitterrand devant Véolia.
6 février 2010

Rue 99 (VIDEO)
Veolia assiégée pour réclamer une gestion publique de l'eau
6 février 2010

En Ile-de-France

Le Syndicat des Eaux d'Ile-de-France gère la distribution de l'eau potable pour 144 communes de la banlieue parisienne.
Le SEDIF est une institution publique mais, depuis sa création en 1923,
elle délègue la distribution de l'eau à une seule et même entreprise: Véolia.

Il s'agit du plus grand marché de l'eau d'Europe (350 millions d'euros de chiffre d'affaire), qui affiche des marges de bénéfices appétissantes
pour les actionnaires
mais très salées pour les usagers!

Au moins 40 millions d'euros de trop sont prélevés sur les factures
d'un grand nombre de franciliens!*

(*40 à 45 millions "d'économies possibles" selon les audits du SEDIF,
jusqu'à 90 millions selon l'association de consommateurs UFR-Que choisir).

A Paris...

A Paris, la distribution de l'eau est à nouveau publique.
La majorité municipales, a décidé en 2001 de ne pas reconduire le contrat que les entreprises Véolia et Suez détenaient depuis 1985.

Le prix de l'eau à Paris, est jusqu'à deux fois moins cher qu'en banlieue.

En moyenne, la gestion PUBLIQUE de la ressource en eau
est 30% moins chère que la gestion déléguée au PRIVEE.

Non à la Super-FACTURE en banlieue!

Alors que la crise économique et écologique frappe durement des centaines de milliers de foyers franciliens, la martingale des barons de l'eau, ça suffit!


L'eau doit cesser de procurer des dividendes extravagants aux actionnaires de Véolia!
NO A LA RENTE DES BARONS DE L'EAU!
La gestion de l'eau en Ile-de-France doit devenir PUBLIQUE!

Qui est ton élu au SEDIF?
Le SEDIF est composé de 144 élus,
chaque élu représente une commune de la banlieue parisienne.
Découvrez... qui représente votre commune?
Il a été élu par vôtre conseil municipal.
Vous pouvez l'interpeller directement!
Qui est mon élu au SEDIF?